DETAIL DE L'ARTICLE

1933

Cours d'eau:Liepvrette
Date:
Localités touchées:Bennwihr, Fréland, Kaysersberg, Kientzheim, Mittelwihr, Niedermorschwihr, Orbey, Ribeauvillé, Riquewihr, Sigolsheim, Thannenkirch, Lièpvre, Rombach-le-Franc, Sainte-Croix-aux-Mines, Sainte-Marie-aux-Mines, Westhalten, La Vancelle
Causes:Inconnues -
Conséquences:Dommages environnementaux - Dommages fonctionnels - Dommages matériels -
Source 1:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 98 AL 758.
 Lettre du Préfet du Haut-Rhin à Monsieur le Ministre de l’Intérieur, 25 janvier 1937, Colmar : « Conformément à vos instructions du 11 décembre 1936, concernant la répartition des crédits de 100.000 frs et 200.000 frs que vous avez mis à ma disposition à titre de « Remboursement aux collectivités publiques pour des dommages causés par les inondations dans le département du Haut-Rhin au cours des années 1933 et 1934 » et à titre de « Secours pour la réparation de dommages causées par les calamités publiques », j’ai l’honneur de vous adresser ci-joint, copie conforme du procès-verbal de la réunion de la Commission spéciale départementale constituée pour la répartition de ces crédits (...) ».
Source 2:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 98 AL 758.
 Copie du procès-verbal de la réunion de la commission départementale relatif à la répartition des crédits mis à la disposition du Préfet pour la répartition des dommages causés par les calamités publiques, séance du 30 décembre 1936 : « (...) Monsieur le Président rend compte qu’un crédit de 200.000 frs prélevés sur le chapitre 47 bis du Budget du Ministère de l’Intérieur a été mis à la disposition du Préfet, destiné à être réparti entre les collectivités publiques qui ont subi des dommages causés par les inondations au cours des années 1933 et 1934. (...) Dommages causés aux chemins ruraux cours d’eau et conduites d’eau. Année 1933, arrondissement de Ribeauvillé : Bennwihr 1.000.- ; Fréland 1.000.- ; Kaysersberg 10.000.- ; KIentzheim 2.500.- ; Mittelwihr 10.000.- ; Niedermorschwihr 2.000.- ; Orbey 1.500.- ; Ribeauvillé 20.000.- ; Riquewihr 2.000.- ; Sigolsheim 1.000.- ; Thannenkirch 3.000.- ; Syndicat intercommunal d’adduction d’eau « Kayserberg – Sigolsheim » 2.000.- ; Syndicat intercommunal d’adduction d’eau « St. Hippolyte et environs » 1.500.- ; Lièpvre 30.000.- ; Rombach-le-Franc 2.000.- ; STE. Croix-aux-Mines 55.000.- ; STE Marie-aux-Mines 15.000.- Année 1933, arrondissement de Guebwiller : Westhalten 1.000.-."
Source 3:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 393 D 27.
 Lettre du Maire de Sélestat, Président de l’Hôpital civil de Sélestat, s/c de Monsieur le Sous-préfet de Sélestat, au Préfet du Bas-Rhin, 13 janvier 1948 : « Par la présente, j’ai l’honneur de vous signaler qu’au cours des récentes inondations, les eaux ont pratiqué une importante et dangereuse brêche dans la rive sud de la Liepvrette, bordant le domaine hospitalier à environ 300 mètres à gauche de La route de La Vancelle-gare à La Vancelle-Village. Les dégâts constatés par notre administration sont les suivants : a) importante brêche dans le rivage menaçant le domaine entier et éventuellement la ligne de chemin de fer Sélestat-Ste Matie-aux-Mines en cas d’une nouvelle inondation importante. Ce danger est d’autant plus possible que deux des grands arbres plantés en son temps pour le renforcement des rives ont déjà été abattus par les eaux. B) destruction du canal d’irrigation desservant la partie nord du domaine sur une longueur de 8 mètres. C) Obstruction du lot de pré N° 63 par environ 10 m 3 de sable répandu sur les ¾ du lot. En ce qui concerne le dommage signalé dans le titre a l’administration de l’hôpital civil se permet d’ajouter que déjà en 1933 et 1938 pareils dégâts furent causés par les innondations à d’autres endroits du même rivage. En 1933/34 l’hôpital a dépensé à lui seul une somme de 21590.90 frs et a obtenu en tout et pour tout un secours de 60 frs (en toutes lettres : soixante francs). En 1938 d’autres travaux s’élevant à 8450 frs y furent éxécutés et sans participation de l’Etat. Je prie donc Monsieur le Préfet de bien vouloir ordonner une enquête sur place pour déterminer d’une part le montant des dégâts causés et d’autre part, pour évaluer le danger de destruction qui menace le domaine hospitalier, la route départementale de La Vancelle gare à La Vancelle-Village et la ligne de chemin de fer Sélestat-Ste Marie-aux-Mines. (…) ».

0