DETAIL DE L'ARTICLE

17 septembre 1852 (suite 2)

Tableau 3

Désignation

Des communes

Première catégorie Deuxième catégorie
Nombre de familles Nombre de personnes Montant des pertes Nombre de familles Nombre de personnes Montant des pertes
Artolsheim 41 205 5154 56 280 11635
Boofzheim 21 78 4280 57 255 18625
Bootzheim 35 200 16695 50 250 16930
Daubensand 24 79 2330 16 124 4599
Diebolsheim 103 487 53475 20 121 30827
Friesenheim 103 487 53475 123 536 28969
Gerstheim 22 110 31220 82 407 37905
Mackenheim 138 594 42552 79 368 31597
Marckolsheim 140 424 15227 130 392 20832
Obenheim 43 156 15407 63 259 18953
Rhinau 227 1043 63384 44 206 22390
Richtolsheim 16 80 3775 14 70 3685
Saasenheim 37 185 21925 25 121 9875
Schoenau 21 44 5555 37 162 8050
Sundhouse 30 150 5000 140 700 20000
Totaux 898 3835 285979 936 4255 284872

Tableau 4

Désignation des communes Première catégorie Deuxième catégorie Observations
Nombre de personnes Montant des pertes Nombre de personnes Montant des pertes
Artolsheim 41 3174 56 10170 13,485 40,987
Bootzheim 200 12010 250 15560 17,922 25,240
Diebolsheim 96 38040 19 21823 30,242 36,816
Mackenheim 594 34742 368 29187 21,952 48,169
Marckolsheim 424 13707 392 19832 18,415 49,092
Richtolsheim 16 2260 14 3320 9268 13,471
Saasenheim 37 16640 25 9010 19,845 34,815
Schoenau 65 3595 162 7080 25,100 21,375
Sundhouse 150 5000 700 20000 19,540 15,315
Boofzheim 73 3250 255 14450 23,560 37,093
Friesenheim 73 3250 509 23291 7428 31,013
Rhinau 1043 59507 210 22390 50,005 69,721
Daubensand 79 1473 80 2420 95881 6473
Gerstheim 60 8950 186 20580 53,230 55,318
Obenheim 43 6277 63 13230 42,033 35,940
Totaux 2921 208625 3289 232343 361,613 520,838 882,451
Erstein 66,806

Tableau 5

Noms des communes Maisons écroulées Autres bâtiments écroulées Maisons menaçant ruine Autres bâtiments menaçant ruine Maisons endommagées Autres bâtiments endommagés Personnes dont les logements sont devenus inhabitables Personnes sans ressources Observations
Gerstrheim 8 15 48 48 84 84 423 178
Obenheim 8 2 6 49 11 83 72
Daubensand 1 4 21 10 13 55 Sur les 13 personnes (8e colonne) il y en a une qui est malade
Krafft (annexe d’Erstein) 1 10 21 9 La maison est en partie écroulée
16 18 55 52 164 126 528 305
Cours d'eau:Bruche, Doller, Fecht, Ill, Largue, Lauch, Non classé, Rhin, Zinsel
Date:Le 17 / 9 / 1852
Localités touchées:Strasbourg, Kehl, Daubensand, Obenheim, Altkirch, Brunstatt, Baldersheim, Carspach, Fislis, Illfurth, Illzach, Mulhouse, Roppentzwiller, Sausheim, Tagolsheim, Walheim, Bischwihr, Ensisheim, Fortschwihr, Horbourg-Wihr, Illhaeusern, Logelheim, Meyenheim, Réguisheim, Riedwihr, Sundhoffen, Tagolsheim, Ensisheim, Ruelisheim, Sundhoffen, Wolfersdorf, Bâle, Huningue, Dannemarie, Colmar, Neuf-Brisach, Sélestat, Schoenau, Rhinau, Marckolsheim, Plobsheim, Mackenheim, Artolsheim, Richtolsheim, Diebolsheim, Boofzheim, Friesenheim, La Wantzenau, Wyhl-am-Kaiserstuhl, Saasbach-am-Kayserstuhl, Weisweil, Bootzheim, Saasenheim, Gerstheim, Sundhouse, Schwobsheim, Illkirch-Graffenstaden, Eschau, Ostwald, Nordhouse, Erstein, Hessenheim, Benfeld, Ohnenheim, Kogenheim, Witternheim, Osthouse, Ebermunster, Elsenheim, Huttenheim, Rossfeld, Matzenheim, Sermersheim, Herbsheim, Seltz, Lauterbourg, Jebsheim, Fegersheim, Drusenheim, Kembs, Ottmarsheim, Blodelsheim, Geiswasser, Kunheim, Gambsheim, Offendorf, Chalampé, Fort-Louis, Beinheim, Munchhausen, Dalhunden, Artzenheim, Schweighouse-sur-Moder
Causes:Fortes précipitations -
Conséquences:Dommages environnementaux - Dommages fonctionnels - Dommages humains - Dommages matériels -
Source 1:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Matzenheim au Sous-préfet de Sélestat, 5 octobre 1852, Matzenheim : « comme les inondations récentes de l’Ill ont causé une très grande perte dans notre banlieue (...) ».
Source 2:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Hessenheim au Préfet du département du Bas-Rhin, 3 octobre 1852, Hessenheim : « Nos habitants, toujours prêts à soulager les malheureux, ont contribué, autant qu’il était en leur pouvoir, à soulager nos concitoyens au moment même où le désastre, causé par le Rhin, a fait des ravages. Des vivres ont été recueillis et dirigés sur les communes voisines plus particulièrement frappées par le fléau de l’inondation. Environ 1/3 de notre banlieue a aussi été inondé par les eaux du Rhin ; nous avons de grandes pertes en pommes de terre, blé de turquie, légumes (...) D’un autre côté, les deux autres tiers de notre banlieue ont été envahis, presque totalement, par les eaux de filtration, principalement les terrains communaux où nos habitants pauvres éprouvent des pertes considérables, d’autant plus, qu’au moment même où je vous écris, plus de la moitié de ces terres sont encore couvertes d’eaux jusqu’à 0m,40 de hauteur. (...) ».
Source 3:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Marckolsheim au Sous-préfet de Sélestat, 29 septembre 1952, Marckolsheim : « les eaux d’infiltration causent d’immenses dommages dans presque toutes les communes de notre canton (...) ».
Source 4:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Sermersheim au Sous-préfet de Sélestat, 3 octobre 1852, Sermersheim : « J’ai l’honneur de vous prévenir que l’inondation récente a causé des dommages aux regain sur les prés et dans quelques cantons aux pommes de terre, betteraves, choux (...) ».
Source 5:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Herbsheim, séance du 29 septembre 1852, Herbsheim : « (...) les désastres que les eaux de la Zembs ont causés dans les banlieues et communes de Herbsheim dans les journées des 19, 20 et 21 septembre 1852 ; Considérant que pendant les dites journées, les eaux de la Zembs ont pris subitement un tel accroissement qu’elles se sont répandues, non seulement sur champs soumis et exposés ordinairement aux inondations, mais encore sur ceux qui, chaque année, étaient préservés de ce fléau destructeur ; que par conséquent toutes les pommes de terre, toutes les autres récoltes encore sur pied, et une partie des récoltes engrangées, ont été presque entièrement détruites (...) ».
Source 6:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Nordhouse au Sous-préfet de Sélestat, 30 septembre 1852, Nordhouse : « j’ai l’honneur de vous informer que parmi les communes inondées, celle de Nordhausen a comparativement aux autres, aussi éprouvé une grande perte. Toute la récolte des pommes de terre, choux, betteraves et autres céréales dans la partie de la banlieue sur la rive droite de l’Ill est complètement perdue. Et il est à remarquer que cette partie du ban, n’est pas peu considérable. La plupart des habitants peu aisés et même des premiers cultivateurs n’ont d’autres pommes de terre que celles plantées dans ces cantons inondés (...) ».
Source 7:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Herbsheim au Sous-préfet de Sélestat : « (...) Voilà trois années que la majeure partie du territoire de la commune de Herbsheim subit ce fléau [inondation], et c’est en vain que ses paisibles habitants ont voulu lutter contre ses désastres, par l’économie et les privations de tout genre qu’ils se sont imposés, la misère est arrivée à son comble, nos terres ont perdu toute valeur et ne présentant plus aucune sécurité aux capitalistes, de façon que tout emprunt, pour guérir les profondes blessures, est devenu impossible. Sans énumérer les pertes que nous avons essuyées, depuis plusieurs années, j’ai l’honneur de vous faire remarquer que les eaux, qui viennent si terriblement nous frapper, ont détruit toute notre dernière récolte ; plus de deux mille sacs de pomme de terre ont péri ; les grains ont pourri sur pied et il sera impossible à notre population de se sustenter, si la charité publique ne vient à son secours. (...) ».
Source 8:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du directeur des contributions directes, direction du Bas-Rhin, au Sous-préfet de Sélestat, 28 septembre 1852, Strasbourg : « J’ai reçu l’arrêté par lequel vous avez désigné des commissaires pour procéder, dans 18 communes de notre arrondissement, à l’estimation des dommages causés par l’inondation, survenue le 19 de ce mois. Je vais prendre des mesures pour que cette estimation soit faite dans le plus bref délai, et afin que les résultats en soient obtenus sans retard, je chargerai plusieurs agents de vouloir bien me faire connaitre toutes les communes où les opérations devront avoir lieu, et me transmettre les nouveaux arrêtés que vous auriez été dans le cas de prendre pour la nomination des experts ».
Source 9:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des enfants appartenant à la commune de Richtolsheim, victimes de l’inondation causée par le débordement du Rhin recueillies par l’hospice de Sélestat et placés chez des propriétaires aisés à Dambach où ils sont logés nourris et habillés gratuitement, dressé par dressé par le Maire de Sélestat et Président de l’hôpital civil de Sélestat, 15 octobre 1852, Dambach-la-Ville : 8 enfants sont concernés.
Source 10:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des enfants appartenant aux familles des communes du Ried inondées à la suite du débordement du Rhin et recueillis par l’hospice civil de Sélestat, dressé par le Maire de Sélestat et Président de l’hôpital civil, 7 octobre 1852, Sélestat : 178 enfants sont concernés, domiciliés à Rhinau (22 enfants), Saasenheim (28 enfants), Artolsheim (14 enfants), Richtolsheim (16 enfants), Mackenheim (33 enfants), Bootzheim (22 enfants), Diebolsheim (31 enfants), Schoenau (8 enfants).
Source 11:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Sous-préfet de Sélestat au Maire de Sundhouse, 8 octobre 1852, Sélestat : « Monsieur le Maire de Sundhausen est prié de nous transmettre sans retard un état nominatif des enfans de la commune recueillis par suite de l’inondation du Rhin. L’état devra indiquer les renseignements suivans : 1° Nom et prénom de l’enfant ; 2° Culte ; 3° Lieu et date de naissance ; 4° Noms et prénoms des père et mère ; 5° Domicile de ces derniers ; 6° Désignation de l’hospice qui a recueilli l’enfant »
Source 12:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Diebolsheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin, dressé par le Maire de Diebolsheim, 10 octobre 1852, Diebolsheim : 29 enfants sont concernés.
Source 13:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Liste des enfants de la commune de Daubensand recueillis, dressée par le Maire de Daubensand, 10 octobre 1852, Daubensand : 13 enfants sont concernés.
Source 14:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Sous-préfet de Sélestat au Maire d’Erstein, 8 octobre 1852, Sélestat : « Monsieur le Maire d’Erstein est prié de nous transmettre sans retard, un état nominatif des enfans de la commune, recueillis par suite de l’inondation du Rhin. L’état devra indiquer les renseignements suivants : 1° Nom et prénom de l’enfant ; 2° Culte ; 3° Lieu et date de naissance ; 4° Noms et prénoms des père et mère ; 5° Domicile de ces derniers ; 6° Désignation de l’hospice qui a recueilli l’enfant ».
Source 15:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Friesenheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin auxquels M. le Préfet accorde l’hospitalité, dressé par le Maire de Friesenheim, 11 octobre 1852, Friesenheim : 33 enfants sont concernés.
Source 16:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Friesenheim auxquels M. le Préfet du Bas-Rhin accorde l’hospitalité dans les hospices de Molsheim et de Ribeauvillé par suite de l’inondation du Rhin, dressé par le Maire de Friesenheim, le 11 octobre 1852, Friesenheim : 10 enfants sont concernés.
Source 17:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Gerstheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin aux hospices de Lauterbourg et de Wissembourg, dressé par le Maire de Gerstheim, 9 octobre 1852, Gerstheim : 44 enfants sont concernés.
Source 18:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Mackenheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin aux hospices, dressé par le Maire de Mackenheim, 10 octobre 1852, Mackenheim : 20 (?) enfants sont concernés.
Source 19:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune d’Obenheim admis par les soins paternels de Mr le Préfet à l’hospitalité dans un hospice du département, par suite de l’inondation du Rhin en date du 19 octobre 1852, dressé par le Maire d’Obenheim, 10 octobre 1852, Obenheim : 30 enfants sont concernés.
Source 20:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Rhinau recueillis dans les hospices de Strasbourg, Saverne et Sélestat, par suite de l’inondation du Rhin le 19 septembre 1852, dressé par le Maire de Rhinau, 15 octobre 1852, Rhinau : 106 enfants sont concernés.
Source 21:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Richtolsheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin, dressé par le Maire de Richtolsheim, 15 octobre 1852, Richtolsheim : 17 enfants sont concernés.
Source 22:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants de la commune de Saasenheim recueillis par suite de l’inondation du Rhin, dressé par le Maire de Saasenheim, 10 octobre 1852, Saasenheim : 26 enfants sont concernés.
Source 23:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État nominatif des enfants pauvres de la commune de Schoenau recueillis à l’hospice de Sélestat par suite de l’inondation du Rhin, dressé par le Maire de Schoenau, 9 octobre 1852, Schoenau : 8 enfants sont concernés.
Source 24:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Relevé des maisons d’habitation, endommagées par l’inondation du Rhin les 19 et 20 septembre 1952, à réparer au rez-de-chaussée, non compris celles écroulées ou menaçant de tomber en ruine, dressé par le Maire de Gerstheim et la commission de secours, du 13 au 19 décembre 1852, Gerstheim : 118 propriétaires de maisons sont concernés. Hauteur d’eau dans les maisons : entre 30 et 180 cm.
Source 25:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Daubensand au Préfet, 27 septembre 1852, Daubensand : « Tous les inondés m’accablement de reproches et m’objectant qu’ils n’ont jusqu’à présent rien obtenus de ka charité publique, touchés que tant d’autres communes sont inondées de dons (...) ».
Source 26:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Benfeld au Sous-préfet, 29 septembre 1852, Benfeld : « J’ai l’honneur de vous informer du résultat de la visite de notre recteur à Daubensand. Cette commune a été réellement négligée dans les premiers jours qui ont suivis l’inondation (...) ».
Source 27:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre adressée au Sous-préfet, 26 septembre 1852, Marckolsheim : « (...) en quittant Diebolsheim où j’ai eu l’avantage de vous voir, je suis allé a Schönau ou j’ai pu me convaincre que le dommage fait par l’eau aux propriétés baties est presqu’insignifiant comme l’indique mon rapport en cette commune (...) ».
Source 28:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Diebolsheim au Sous-Préfet, 21 septembre 1852, Diebolsheim : « Par suite de la crue du Rhin, dont les eaux sont venues se répandre dans les rues, maisons d’habitations, granges, etc. il y a environ cinquante familles de notre commune qui n’ont plus rien pour se nourrir. Nul ne peut actuellement battre du blé, les aires étant toutes molles, ne permettent pas ce travail. Ceux qui ont encore de la provision, ne peuvent rien faire non plus, aucun moulin ne fonctionnant plus. Si l’on ne nous vient en aide, tout ce monde mourra de faim. Hier on trouvait encore par ci par là quelques pommes de terre et autres légumes, mais aujourd’hui que faire ? toutes les pommes de terre sont à moitié pourries. (...) »
Source 29:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Liste des noms et prénoms des habitants de la commune de Mackenheim dont les maisons sont écroulées ou fortement endommagées par suite de l’inondation du 19 septembre et jours suivant, et qui demandent l’assistance des ateliers, se trouvant aujourd’hui privés de ressources et auxquels les secours sont les plus impérieusement nécessaires, dressée par le maire de Mackenheim et son Conseil, 6 octobre 1852, Mackenheim : 93 familles de la commune sont concernées.
Source 30:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du juge de paix de Marckolsheim au Sous-préfet, 25 octobre 1852, Marckolsheim : « Il y a dans mon canton 3 instituteurs auxquels les inondations ont occasionné des pertes très sensibles et qui souffrent fortement mais en cachette ; permettez moi de vous les recommander, ce sont ceux de Marckolsheim, Bootzheim et Richtolsheim ; les instituteurs de cinq autres communes inondées sont ou célibataire ou dans une certaine position d’aisance (...) ».
Source 31:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Liste des habitants de la commune de Richtolsheim qui par suite de l’inondation se trouvent privés de ressources et auxquels les secours sont les plus impérieusement nécessaires, dressée par le Maire de Richtolsheim, 2 octobre 1852, Richtolsheim : 17 familles de la commune sont concernées.
Source 32:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des parents d’Obenheim sans ressources par suite de l’inondation du Rhin et qui désirent faire admettre des enfdants dans un hospice du département, dressée par le Maire de d’Obenheim, 11 octobre 1852, Obenheim : 20 parents sont concernés.
Source 33:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre des Messieurs Bengel et Arbogast, boulangers à Gerstheim, au Sous-préfet, 20 septembre 1852, Gerstheim : « (...) que par suite des inondation du mois de septembre courant les boulangers d’Erstein sont chargés de confectionner le pain qui chaque semaine est distribué aux personnes les plus nécessiteuses de Gerstheim, ce qui leur occasionne un préjudice considérable sous le point de vue qu’ils ne peuvent vendre leur pain de troisième qualité, qu’en outre le sieur Bengel est aussi une victime du désastre de septembre, il avait au moment de la crue des eaux, préparé de la pâte pour quarante pains de 2e qualité de trois kilogrammes chaque, quant tout à coup sa maison fût envahie par les eaux et à une telle hauteur que sa pâte fut perdue, ce ne fut que douze jours après ce fléau qu’il pû reprendre son travail, en outre ils ont depuis longtems avant la récolte de cette année fournie beaucoup de pain à des habitants de la commune avec condition qu’après le battage des céréales le prix du pain livré devait leur rentrer, soit en argent soit en bled, mais le malheur survenu en septembre courant a porté obstacle à ce que cette condition puisse être observée, du tout qu’il résulte pour les soussignés une perte assez sensible (...) ».
Source 34:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Sous-préfet de Sélestat au Maire de Rhinau, 26 juillet 1853, Sélestat : « vous m’avez transmis le 22 novembre dernier le relevé des pertes éprouvées par les deux catégories d’inondés désignés dans la circulaire préfectorale du 6 novembre 1852. (...) le Ministre de l’Intérieur, auquel ce document a été soumis, demande un état nominatif, tandis que vous n’avez fourni qu’un relevé en bloc. Je vous prie de faire établir immédiatement cet état, qui devra être divisé en deux catégories, ainsi qu’il est prescrit par la circulaire précitée et indiquer pour chaque perdant les renseignements suivans : 1° Numéros d’ordre ; 2° Nom et prénoms ; 3° Nombre de personnes dont se compose la famille ; 4° Chiffre de la perte, y compris la perte en bâtimens ; 5° Observations. L’état sera dressé par vous, de concert avec la commission de secours instituée dans votre commune ; comme le relevé ci-joint, il portera la perte éprouvée par les individus rangés dans la 1re catégorie au chiffre de 63,384 francs ; celle éprouvée par les individus rangés dans la 2me catégorie atteindra le chiffre de 22,390 francs ; ensemble 85,774 francs. (...) ».
Source 35:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État indiquant 1° le chiffre des pertes afférents aux personnes privées de toute espèce de ressource par l’effet de l’inondation ; 2° le montant des dommages éprouvés par les personnes qui, bien que n’ayant pas tout perdu, seraient dans l’impossibilité reconnue de reprendre l’exercice de leur profession ou de leur industrie et d’assurer leur existence, si elles n’étaient point aidées par l’administration ; 3° Le nombre d’individus qui doivent être compris dans chacune de ces catégories, 11 mars 1853. Cf. tableau 3 ci-dessus.
Source 36:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État indiquant 1° le chiffre des pertes afférents aux personnes privées de toute espèce de ressource par l’effet de l’inondation ; 2° le montant des dommages éprouvés par les personnes qui, bien que n’ayant pas tout perdu, seraient dans l’impossibilité reconnue de reprendre l’exercice de leur profession ou de leur industrie et d’assurer leur existence, si elles n’étaient point aidées par l’administration ; 3° Le nombre d’individus qui doivent être compris dans chacune de ces catégories, dressé par le Sous-préfet de Sélestat, 9 décembre 1852, Sélestat. Cf. tableau 4 ci-dessus.
Source 37:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des renseignements sur les enfants des inondés du Rhin reçus à l’hospice d’Obernai, dressé et certifié par le Maire d’Obernai, 1er mai 1853, Obernai : 3 enfants de Rhinau et 8 enfants de Schoenau sont concernés.
Source 38:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Rapport du Juge de Paix relatif aux dommages causés par l’inondation dans les communes du canton d’Erstein, 30 septembre 1852, Erstein. Cf. tableau 5 ci-dessus.
Source 39:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Maire de Gerstheim au Sous-préfet, 20 septembre 1852, Gerstheim : « vous avez probablement déjà connaissance du désastre qua causé l’inondation du Rhin dans cette commune. Je m’empresserai (...) à vous (...) un court récit sur cet événement malheureux. Les eaux du Rhin sont arrivées hier le 19 entre deux et trois heures de l’après midi ayant été averti quelques heures avant par voie (...), j’ai fais (...) pour que tout le monde prennent ses précautions (...) de sorte qu’à dix heures du soir, la plupart des barrages et digues furent brisées, et les eaux se sont répandues, (...) toute resistance tant partout à quatre heures du matin les eaux dépassaient la route nationale, ce n’étaient plus des eaux tranquilles c’étaient des torrents destructeurs, qui menaçaient d’emporter tout, plusieurs maisons sont écroulées, et une dizaine de maisons menacent de tomber en ruine. (...) Cejourd’hui à huit heures du matin les eaux ont commencé à baisser, de sorte qu’à cette heure (cinq heure du soir) il n’y a plus de danger à craindre. Les dommages sont incalculables, tant le village à l’exception de quelques maisons ont été sous l’eau trois quart de la banlieue sont submergé, les eaux ont atteint en plusieurs endroits une hauteur de trois mètres et même en dehors, les récoles en pommes de terre, et légumes sont détruits de sorte, sans secours un grand nombre d’habitants périraient (...) »
Source 40:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Plan des emplacements proposés pour la construction de 6 maisons détruites par l’inondation du Rhin dans la commune de Booftzheim, dressé par l’architecte de l’arrondissement, 18 mars 1853, Sélestat.
Source 41:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Plan des emplacements proposés par l’architecte de 6 maisons détruites par l’inondation du Rhin, commune de Saasenheim, dressé par l’architecte de l’arrondissement, le 18 mars 1853, Sélestat.
Source 42:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Lettre du Secrétaire général délégué (pour le Préfet) au Sous-préfet de Sélestat, 19 juillet 1853, Strasbourg : « le 29 avril et le 7 mai derniers vous m’avez fait l’honneur de me transmettre les délibérations prises par les conseils municipaux des communes de Schoenau, Sundhausen, Diebolsheim, Friesenheim et Saasenheim, pour offrir leurs concours aux dépenses des travaux de fortification de la digue du Rhin traversant le territoire de Sundhausen. Depuis cette époque le Gouvernement a accordé des crédits extraordinaires pour compléter la réparation des avaries causées par l’inondation de 1852, et il a été profitable de substituer un tronçon de digue neuve à la partie de l’ancienne digue qui n’offrait point une résistance suffisante près de Sundhausen. Je vous prie de remercier les communes intéressées de l’empressement qu’elles ont mis à créer des ressources pour les travaux de cette digue (...) ».
Source 43:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Renseignements relatifs aux pertes afférentes à l’inondation du Rhin dans la commune d’Artolsheim, dressés par l’Adjoint au Maire et la Commission de secours d’Artolsheim, le 12 novembre 1852, Artolsheim : « (...) la dite commission a l’honneur de faire connaitre au dit Ministre 1° que le chiffre des pertes afférentes aux personnes privées de tout espèce de ressources par l’effet de l’inondation est de la somme de 3174 fr. 2° que le montant des dommages éprouvés par les personnes qui, bien que n’ayant pas tout perdu seraient dans l’impossibilité reconnu de reprendre l’exercice de leur profession, ou de leur industrie et d’assurer leur existance, si elles n’étaient point aidé par l’administration est de la somme de 10170. Total 14079 fr. 3° que le nombre d’individus compris dans la première catégorie est de 41 individus et le nombre d’individus compris dans la seconde catégorie est de 56 ind (...) ».
Source 44:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Renseignements relatifs aux pertes afférentes à l’inondation du Rhin dans la commune de Gerstheim, dressé par le Maire et la Commission de secours de Gerstheim, 5 mars 1853, Gerstheim : « (...) la commission après avoir examiné exactement de concert avec M. Le Maire, la position actuelle de chaque habitant a reconnu 1° que le chiffre des pertes afférentes aux familles privées de toutes espères de ressources, par l’effet de l’inondation du Rhin, est de trente et un mille deux cent vingt francs 31,220. 2° que le montant des dommages éprouvés par les familles qui bien que n’ayant pas tout perdu seraient dans l’impossibilité reconnue de reprendre l’exercice de leur profession ou de leur industrie, et d’assurer leur existence, si elles n’étaient pas aidées par l’administration est de trente sept mille neuf cent cinq francs 37,905. Total 69,125. Le nombre de familles comprises dans la 1ère catégorie, est de cent dix comprenant quatre cent sept personnes. Le nombre de familles comprises dans la 2e catégorie est de centre trente six comprenant cinq cent quatre vingt sept personnes (...) ».
Source 45:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Relevé général des pertes qu’ont éprouvé les habitants de la commune de Mackenheim par l’inondation du 19 septembre et jours suivants, indiquant par catégorie les familles dénuées de ressources, et celles dont les ressources sont insuffisantes. 1ère catégorie, Familles qui se trouvent privées de toutes espèces de ressources : 138 comprenant 594 personnes ; chiffre total des pertes éprouvées par cette catégorie, 34,742. 2e catégorie, Familles qui sans être dénuées de ressources, auront besoin d’être secourues par l’administration pour assurer leur existance : 79, comprenant 368 personnes ; chiffre total des pertes éprouvées par cette catégorie, 29 187. Total des familles : 217. Total des individus : 962. Total des pertes : 63,929.
Source 46:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Relevé des pertes qu’ont éprouvées les habitants de Marckolsheim par l’effet de l’inondation, dressé et certifié véritable par le comité de secours, 14 novembre 1852, Marckolsheim. 1ère catégorie, familles qui se trouvaient privées de toute espèce de ressources : 140 familles comprenant 474 individus pour un chiffre des pertes de 13 707. 2e catégorie, familles qui, sans être dans le dénuement auront besoin de secours pour assurer leur existence : 130 familles comprenant 399 individus pour un chiffre des pertes de 19 832. Total des familles : 270. Total des individus : 816. Total des pertes pour les deux catégories : 33 539. « Observations. Il est une 3ème catégorie comprenant 104 familles ayant éprouvé une perte de 33 072 qui, ajoutée au chiffre des pertes de des autres catégories, porte le total des pertes à 66,611 francs. Certain nombre de ces familles se trouvent embarrassées pour les semailles du printemps. Quant à la 2ème catégories, les familles qui la composent auront consommée leurs provisions bien avant les prochaines récoltes et, dans l’impossibilité où ils se trouvent de convertir une partie de leurs dentées en numéraire, il y aura lieu de procurer, aux unes de quoi subsister, à toutes de quoi ensemencer au printemps ».
Source 47:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 Déclaration de la commune de Rhinau, dressée par la commission de secours pour les visiteurs de l’inondation à Rhinau le 22 novembre 1852 : « La commission déclare qu’elle évalue : 1° A soixante trois mille trois cents quatrevingt quatre francs les pertes afférentes aux personnes privées de toute ressources par l’effet de l’inondation, ci en chiffres 63,384 frs. Ces pertes pèsent sur deux cents vingt sept familles composées de mille quarante trois individus. 2° A vingt deux mille trois cents quatre vingt dix francs les dommages éprouvés par les personnes qui, bien que n’ayant pas tout perdu, seroient dans l’impossibilité reconnue de reprendre l’exercice de leur profession ou de leur industrie, et d’assurer leur existence si elles n’étoient pas aidées par l’administration, ci 22390 frs. Ces dommages affectent quarante quatre familles composées de deux cents six individus. Fait en exécution de la lettre de Mr le Préfet en date du six novembre 1852, dont une copie a été laissée à la commission le 9 du même mois par Mr le Juge de Paix. »
Source 48:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des habitants de la commune de Richtolsheim, qui par suite de l’inondation du Rhin, ont été privés de toute espèce de ressources, avec l’indication du montant des pertes, dressé par la personne assurant par intérim les fonctions de Maire et les membres de la commission de secours, 25 novembre 1852, Richtolsheim : 16 personnes concernées, pour un total de 3 775.
Source 49:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État des habitants de la commune de Schoenau privés de toute espèce de ressources par l’effet de l’inondation : 19 chefs de famille impactés, pour un total de 3 205.
Source 50:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 390 D 849.
 État dressé conformément à la lettre du Préfet du département du Bas-Rhin en date du 6 novembre 1852, à l’effet de faire connaitre les pertes éprouvées par suite de l’inondation du Rhin parmi les inondés de la commune de Bootzheim, dressé et certifié véritable par le Maire de la commune de Bootzheim, 15 novembre 1852, Bootzheim : 1re catégorie comprenant les personnes prives de toute espèce de ressources ; nombre de familles, 35 ; Nombre d’individus, 200 ; Total des pertes 12 .010. 2e catégorie comprenant les personnes qui n’ayant pas tout perdu, sont dans l’impossibilité d’assurer leur existance sans le secours de l’administration ; nombre de familles, 50 ; Nombre d’individus, 250 ; Total des pertes, 15.560. Total des familles, 85. Total des individus : 450. Chiffre total des pertes : 27.570. « Il est une 3e catégorie comprenant les personnes assez aisées ou aisées. Cette catégorie comprend 29 familles dont les pertes éprouvées s’élèvent à 15.480 fs ce qui porte la perte totale à 43 050 francs. Un certain nombre de ces familles auront besoin de secours pour les prochaines semailles attendu que les provisions seront consommées avant la prochaine récolte et que par suite de l’inondation il y aura manque d’argent pour acheter les semences ».

0