ORRION | Décembre 1866

EVENEMENTS

DETAIL DE L'ARTICLE

Décembre 1866

Cours d'eau:Ill, Rhin
Date:
Localités touchées:Gambsheim, Offendorf, Erstein
Causes:Inconnues -
Conséquences:Dommages environnementaux -
Source 1:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 111 AL 26.
 Lettre adressée à un Ingénieur, 18 décembre 1866, Offendorf : « Je viens de faire une tournée avec M. Sidol et j’ai la satisfaction de pouvoir vous informer que jusqu’à ce moment (midi) la crue n’a occasionné aucun dégat de quelqu’importance aux ouvrages de la 4e (?) subdivision. Si la crue n’atteint pas le niveau de celle d’août ce qui, selon les apparences n’aura pas lieu, nous présenterons de toute avarie les ouvrages en réparations au Sehneckenworttgrund (139300 à 139.500) et au Bossmoerder (147.6 à 147.7) (...) ».
Source 2:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 111 AL 26.
 État des avaries causées par la crue des 30 et 31 janvier 1867, dressé par l’Agent ordinaire, 7 février 1867, Drusenheim : Cf. Tableau 1 ci-dessus.
Source 3:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 111 AL 26.
 Rapport de l’Agent secondaire des Travaux du Rhin de la 4e subdivision, arrondissement du Nord, relatif aux effets de colmatage qui peuvent s’être produits par suite de la crue des 17 et 18 décembre 1866, 20 décembre 1866, Drusenheim : « On n’a pas réussi à garantir entièrement les travaux de réparation de rive au Rossmoerder, entre 147.6 à 700, le 18 après-midi, les eaux ont rompu le bourrelet qu’on avait construit, et ont fait une petite brêche d’une dizaine de mètres de longueur, en emportant sur une profondeur de 0m.90c le gravier qu’on avait transporté pour le noyau de la rive. Il n’y a pas d’autres dégâts à signaler. Cote maximum de la crue le 18 décembre au soir à Gambsheim 2m.05, à Offendorf 2.8 ».
Source 4:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 111 AL 26.
 Rapport du Conducteur des Travaux du Rhin de la 5e subdivision de l’arrondissement du Nord, relatif à la crue de décembre 1866, 24 décembre 1866, Drusenheim : « Dans ma tournée d’hier (19) je n’ai constaté aucune avarie outre qu’un agrandissement de brèche dans la rive entre les points 162.700 et 162.800. Par suite d’un éboulement qui a eu lieu sur 35m.00 de longueur, l’a été sur 50.00 – soit 15m.00 de plus. On se contente pour le moment de défendre les extrémités de cette échancrure au moyen de saucissons en gravier. Comme la partie de rive comprise entre les points 162.800 et 162.900 est également très menacée par le Thalweg, j’ai donné ordre d’échouer 40m.00 cubes de pierres, qui n’étaient pas encore reçues (?) pour prolonger la fortification de l’enrochement dans cet intervalle où antérieurement déjà on avait commencé des échouages semblables, mais que faute de pierres il fallut arrêter ».
Source 5:Archives départementales du Bas-Rhin (ADBR), 111 AL 26.
 Rapport du Conducteur des Travaux du Rhin de la 1ère subdivision de l’arrondissement du Nord, 18 décembre 1866, Gerstheim : « J’ai l’honneur d’informer Monsieur l’Ingénieur que le paquet contenant mon procès verbal de tournée m’a été retourné par la poste d’Erstein ; j’avais oublié de le contresigner ; je l’ai trouvé chez moi en rentrant de tournée lundi soir ; il n’arrivera probablement à Strasbourg que mercredi matin. Rien de particulier dans la subdon ; les eaux sont à 2m.13 mardi matin ; cote à la décharge de la Grafft 1m.12 lundi à 2h du soir. L’Ill est très haute et forme un vaste lac entre le canal du Rhone au Rhin et Erstein. »

0